Droits de l'homme

Durant le Sommet mondial de 2005, les États membres ont souligné que les Nations Unies devaient « renforcer les liens entre les activités normatives et opérationnelles de l'Organisation ». Dans le paragraphe 126 du Document final du Sommet mondial de 2005, ils ont unanimement et sans aucune équivoque marqué leur appui pour le renforcement de la prise en considération des droits de l'homme à l'échelle du système des Nations Unies :« Nous prenons la résolution d'intégrer la promotion et la protection des droits de l'homme aux politiques nationales et de favoriser une intégration plus complète des droits de l'homme aux activités menées dans tout le système des Nations Unies ».

Le PNUD a répondu à l'appel du Secrétaire général en faveur de l'intégration des droits de l'homme dans toutes les activités des Nations Unies en adoptant, en 1998, sa première politique visant à Intégrer les droits de l'homme au développement humain durable (en anglais seulement).Depuis lors, le travail du PNUD en matière des droits de l'homme s'est considérablement développé au sein de sa composante Gouvernance démocratique, particulièrement par le biais de ses activités de conseils en politiques, de mobilisation, d'assistance technique, de renforcement de capacité et d'appui à la gestion des connaissances.

L'intégration des droits de l'homme constitue une méthodologie de cadre global dotée d'un potentiel d'enrichissement des stratégies opérationnelles dans tous les domaines d'intérêt majeurs. Elle ajoute un élément manquant aux activités présentes en renforçant la promotion de conditions favorables au développement équitable, et en habilitant les individus afin que ceux-ci soient en mesure de prendre leurs propres décisions.Elle appuie la capacité des États membres à recourir aux instruments et institutions juridiques, comme par exemple les lois, le système judiciaire ou les principes de la primauté du droit comme autant de moyens pour sécuriser les libertés et le développement humain.Elle est en outre fondée sur la reconnaissance du fait que le véritable succès de toute initiative visant à s'atteler à la pauvreté et la vulnérabilité nécessite au préalable de donner aux pauvres et aux vulnérables une voix et une réelle protection dans les sociétés dans lesquelles ils vivent.

Le groupe des droits de l'homme à Genève, établi en 1999, est principalement responsable de la représentation du PNUD au jour le jour au niveau des questions relatives aux droits de l'homme (notamment le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, les organes créés en vertu d'instruments internationaux, les groupes de travail pertinents et les mécanismes interinstitutionnels).En outre, le groupe assume les fonctions suivantes :

  • Contribution aux efforts en matière de politiques d'entreprise, surveillance des réformes des Nations Unies relatives aux droits de l'homme, préparation des rapports pertinents et des options de politiques adaptées et fourniture de conseils au bureau de Genève et au Siège à New York sur les développements en cours à Genève.
  • Gestion et coordination, conjointement avec le Conseiller principal pour les droits de l'homme (Groupe de la gouvernance démocratique/Bureau des politiques de développement), de la mise en œuvre du Programme mondial de renforcement de l'action dans le domaine des droits de l'homme (2007-2011).
  • Fourniture d'une aide aux unités du Siège, aux centres régionaux et aux Bureaux-pays.
  • Liaison avec les institutions des droits de l'homme implantées à Genève, principalement avec le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (OHCHR), sur les questions relatives aux partenariats et les initiatives menées conjointement avec les entreprises.

Documents associés:

First UN Forum on Minority Issues (en anglais seulement)
Statement from Cécile Molinier, Director, UNDP Geneva
Palais des Nations, 15-16 December, 2008

Human Rights for Development (en anglais seulement)
News Brief, Volume 1, Jan 2009