Chapitre 2. Planification des résultats : applications pratiques


« La vraie mesure du succès de l'ONU n'est pas dans ce qu’elle promet, mais dans la manière dont elle fournit ses services à ceux qui en ont le plus besoin »

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

Le présent chapitre fournit une orientation pour accompagner le lecteur à travers chacune des étapes de la planification des résultats. Il se concentre sur les principaux travaux effectués dans le cadre de ce processus et propose des pistes de réflexion sur leur mise en œuvre. Comme le souligne l’encadré 1, le suivi et l’évaluation sont étroitement liés à la planification, c’est pourquoi il est essentiel de garder à l’esprit non seulement les résultats recherchés, mais également la manière dont ces derniers, et le processus permettant de les obtenir, feront l’objet d’un suivi et d’une évaluation. La planification doit notamment garantir que les initiatives prévues puissent être soumises à une évaluation.

La planification peut être réalisée de bien des manières différentes. Le présent chapitre a vocation à familiariser les individus participant à ce processus avec les principales étapes de la préparation d’un plan qui puisse être mis en œuvre et faire l’objet d’un suivi et d’une évaluation. Les étapes et les approches recommandées s’appliquent généralement à l’ensemble des processus de planification, que ce soit dans le cadre d’un programme mondial, régional ou national, d’un projet ou d’un plan de travail d’unité. Le présent chapitre n’a pas pour objectif de fournir des instructions détaillées concernant la préparation d’un plan spécifique, mais plutôt de présenter les étapes et les approches fondamentales qui caractérisent généralement la planification. Il propose également une orientation pour la préparation des programmes et des projets dans le contexte particulier du PNUD. Cependant, pour des instructions plus détaillées sur les exigences propres à chaque document de planification du PNUD, le lecteur est invité à consulter les politiques et procédures pour les programmes et les opérations11.

Le présent chapitre s’articule en cinq grandes parties, comme le montre le schéma 3. La préparation du suivi et de l’évaluation, qui constitue également un élément essentiel de la phase de planification, est traitée au chapitre 3.

Schéma 3. Organisation du Chapitre 

 

Les organisations de développement ont souvent recours à divers instruments tout au long du cycle de planification. De la même manière, ces organisations peuvent exiger des parties prenantes qu’elles produisent différents types de « prestations » au cours du processus de planification. Le présent Guide expose quelques-uns des instruments les plus fréquemment utilisés. Il accompagne également le lecteur à travers la préparation de huit prestations, qui sont normalement exécutées pour élaborer et finaliser les cadres de résultats des programmes et des projets. Lorsque c’est pertinent, le présent Guide indique les liens existant entre les instruments et les prestations évoqués et leurs équivalents du PNUD ou du Groupe des Nations Unies pour le développement (UNDG). Néanmoins, le présent Guide n’a pas pour objectif d’expliquer en détail les instruments du PNUD ou de l’UNDG, mais propose plutôt un mode d’emploi pour la planification, le suivi et l’évaluation, en s’appuyant sur les bonnes pratiques.

Les huit grandes prestations qui sont abordées sont résumées dans l’encadré 4.

Encadré 4. Les principales prestations à exécuter au cours du processus de planification des résultats

  1. La note d’orientation initiale et le projet de plan de travail pour le processus de planification (aperçu des activités, du calendrier et des coûts)
  2. Matrice de l’influence et de l’importance des parties prenantes
  3. Liste des problèmes clés identifiés
  4. Liste hiérarchisée des problèmes
  5. Diagramme causes-effets ou analyse en forme d’arbre des problèmes pour chaque enjeu hiérarchisé
  6. Énoncé de la vision pour chaque problème hiérarchisé
  7. Carte des résultats pour chaque problème hiérarchisé
  8. Cadre de résultats pour le document du programme ou du projet

Note : les prestations 1 à 4 font normalement partie du plan de participation ou de travail de l’Équipe de pays des Nations Unies (des informations complémentaires sont disponibles sur  le site: http://www.undg.org/toolkit/toolkit.cfm?sub_section_id=301&topid2=on&topid=2). De même, le Bilan commun de pays (CCA) effectué par les organisations des Nations Unies comprend normalement les prestations 3, 4 et 5. Un document d’orientation sur la préparation des CCA est disponible sur le site: http://www.undg.org/toolkit/toolkit.cfm?sub_section_id=267&topid2=on&topid=2. Pour ce qui est des projets, les prestations 1 à 6 peuvent servir au cours de l’étape de justification du cycle de projet du PNUD. Toutes les prestations sont réalisées au cours des phases de définition d’un projet ou d’un programme, puisque celles-ci nécessitent d’obtenir des résultats, d’attribuer des rôles et des responsabilités et de définir des risques.

 
Les avantages de la planification

La planification apporte quatre grands avantages :

  • La planification permet de savoir ce qui doit être fait et quand — En l’absence d’une planification appropriée, les projets ou les programmes risquent d’être mis en œuvre au mauvais moment ou d’une manière inadéquate, ce qui se traduirait par des réalisations médiocres. Un exemple classique pour illustrer ce risque est celui d’une organisation pour le développement qui proposait son aide pour améliorer l’état de routes rurales. Le processus de planification a été dirigé par l’organisation, qui n’a procédé qu’à un faible nombre de consultations. La remise en état de la voirie a débuté pendant la saison des pluies, et une grande partie des matériaux utilisés pour la construction n’était pas adaptée à la région concernée. Le projet a souffert d’importants retards et de dépassements des coûts. Un habitant de cette région a signalé, au cours de l’évaluation, que le projet était soutenu localement et que si une planification et des consultations appropriées avaient été menées, les donateurs auraient su quel était le meilleur moment pour lancer le projet et quel type de matériel utiliser.
  • La planification contribue à atténuer et à gérer les crises, et facilite la mise en œuvre — Les programmes et les projets souffriront toujours de développements inattendus. Cependant, une planification bien conduite permet de réduire la probabilité de ces événements et de préparer l’équipe à gérer les imprévus. La planification doit également intégrer une évaluation des risques et des hypothèses, ainsi qu’une réflexion sur les conséquences non intentionnelles des activités prévues. Les résultats de ces processus peuvent s’avérer très utiles pour l’anticipation et la gestion des problèmes. (Certaines méthodes de planification comprennent également la préparation de scénarios qui étudient les répercussions potentielles des différentes situations qui peuvent se présenter).
  • La planification permet de mieux se concentrer sur les priorités et d’utiliser plus efficacement le temps, l’argent ainsi que les autres ressources — Avoir une feuille de route adéquate permet de concentrer des ressources limitées sur les activités prioritaires, c’est-à-dire celles qui sont le plus susceptibles de susciter le changement recherché. En l’absence d’un plan, il est fréquent de se perdre dans des exigences contradictoires. De même, les, projets et les programmes risquent fort de dérailler et de s’avérer inefficaces et inefficients.
  • La planification aide à déterminer ce qu’est une opération réussie — Un plan approprié aide les individus et les unités à savoir si les résultats obtenus sont ceux qui étaient recherchés et à évaluer tout écart par rapport aux objectifs, à la condition, bien sûr, que les activités prévues fassent l’objet d’un suivi et d’une évaluation. C’est pourquoi une bonne planification passe par une stratégie bien établie de suivi, d’évaluation et d’utilisation de l’information récoltée dans le cadre de ces processus.